Accueil BulbesDeSafran.com
English
Español
Deutsche Sprache
Português
 
Montant du panier:
Vide 0.00
Frais d'expédition 0.00
Montant total 0.00
Afficher le panier
Boutique
Le safran
Culture
Conditions générales de vente
Support technique
Nous contacter

Culture du safran

Généralités

En effet, Le safran peut être cultivé à peu près partout en France et dans bien d'autres pays.

La nature du sol est de loin bien plus importante que la nature du climat de la région où l'on désire l'implanter.

 

Bien que le safran soit une épice chère (or rouge) sa culture est en fait simple et accessible à toute personne.

Son prix est déterminé par la main d'oeuvre que nécessite sa récolte et non pas par sa difficulté de culture.

 

Cycle végétatif:

Plantation: de juillet à mi-septembre

Floraison: Tout le mois d'octobre, dès la première année de plantation ( pour les gros bulbes)

Développement végétatif durant l'hiver.

Dessèchement des feuilles en mai.

La nature du sol et sa situation

Les bulbes de safran aiment un sol bien drainé, c'est-a-dire qui laisse filtrer rapidement l'eau de pluie. Il faudra donc éviter les terres argileuses et lourdes.

L'idéal est de disposer d'une terre argilo-calcaire ou limoneuse neutre (PH 6 à 8).

Pour de petites surfaces comme dans un potager ou de simples massifs il est aisément possible de corriger la terre par des apports de sable, tourbe ou terreau.

La "safranière" doit être implantée dans un endroit ensoleillé y compris à l'automne au moment de la floraison


Préparation du sol

Préparer le sol avant l'hiver par un bêchage ou labourage profond (20 cm environ) accompagné d'un fumage de préférence issu de compost. Dans le cas d'engrais azoté il est préférable de l'apporter superficiellement après la plantation.

Garder le terrain propre jusqu'au moment de la plantation (juillet à septembre) et bien l'ameublir avant d'installer les bulbes en terre.

Conception de la safranière

Les bulbes de safran peuvent être plantés aussi bien en pleine terre (massif, potager, champ...) qu'en pot ou jardinière (à l'intérieur ou à l'extérieur).

 

Enterrer les bulbes à une profondeur de 10 à 15 cm et en les espaçant de 10 cm dans chaque sens.

Il n'est pas nécessaire d'arroser les plantations. En cas de forte sècheresse en septembre, un seul arrosage sera généralement suffisant.

Les bulbes se multiplient d'année en année, pour un bulbe planté on obtient environ 5 bulbes au bout de 3 ans.

 

Précautions à prendre

Lutter contre les prédateurs

Les mulots  et les campagnols sont très friands des bulbes en hiver comme en été. La destruction régulière de leurs galeries permet de limiter leur prolifération.

Les lapins de garenne, amateurs des feuilles et des fleurs, ne seront arrêtés que par un grillage.

Eviter les maladies

Trois champignons s'attaquent au safran:

Le tacon - Il provoque une ulcération brune et une pourriture sèche
Le fusarium - Il attaque le bulbe et laisse une frange orangée en limite de la partie saine
Le rhizoctone violet - Il provoque une pourriture molle. C'est une maladie très contagieuse qu'on appelle aussi "mort du safran".

Toutes ces maladies sont résistantes à la plupart des fongicides, cependant en général elles n'apparaissent qu'à partir de la troisième ou quatrième année. En conséquence il suffit d'arracher les bulbes par exemple dès la troisième année et de les replanter à un autre endroit.

Il est préférable de ne pas revenir sur la même parcelle avant une dizaine d'années.

Récolte

Les fleurs apparaissent généralement début octobre (plus tard la première année), la floraison s'étale sur un mois.

Deux méthodes de récolte sont possibles.

Dans le cas d'un petit nombre de fleurs, on peut laisser la fleur en place et extraire uniquement les 3 filaments rouges du pistil à l'aide d'une pince à épiler. Cette opération s'appelle l'émondage.

Pour des grandes quantités de fleurs on aura intérêt à les cueillir dès qu'elles sont épanouies et ensuite de récupérer les pistils rouges confortablement assis autour d'une table.

Dans ce dernier cas pour l'émondage on peut utiliser aussi bien ses ongles que des petits outils tels que ciseaux, pince à épiler, précelles... L'émondage doit s'effectuer juste après la cueillette des fleurs pour que cette opération soit plus aisée.

Les étamines jaunes et les pétales violets n'ont pas d'utilisation.

Séchage

Il est nécessaire de faire sécher les filaments afin de pouvoir le conserver.

Le séchage peut se faire en déposant  les pistils sur un tamis dans un environnement bien aéré entre 40 à 60 degrés centigrades, pendant une quinzaine de minutes. (étuve ventilée, cuisinière porte entrouverte, au soleil en plein air...)

A l'issue de séchage les filaments sont très légers et cassants.

Le safran frais même séché n'a que très peu de goût. Il est recommandé de le conserver dans un petit bocal hermétique à l'abri de la lumière au moins un mois avant consommation.  Pendant les deux années qui suivent le safran garde la plupart de ses qualités gustatives.

Rendement

Il faut 150 fleurs environ pour obtenir 1 gramme de safran sec
La première année de plantation environ 60% des bulbes donneront une fleur.
Les deux années suivantes les bulbes donneront environ 2 fleurs chacun.